fibrome.org titre

Hystérectomie

L'hystérectomie est une ablation chirurgicale de l'utérus. Elle peut être prescrite, entre autre, dans le cas de cancer ( notamment les cancers de l'uterus, du col de l'utérus ou des ovaires) ou dans certains cas de fibromes.



Types d'intervention

Hystérectomie totale : dans le cas d'une hystérectomie totale, le chirugien procèdera au retrait de l'utérus, des ovaires et du col de l'utérus. Le choix de cette procédure est très rare lorsque l'indication de l'intervention est la présence de fibromes.

Hystérectomie simple : l'utérus est retiré, mais les ovaires sont préservés. C'est l'option la plus fréquemment retenue en cas de fibromes. Le maintien des ovaires permet d'éviter la survenue des symptomes de la ménopause(comme les bouffées de chaleur) chez la femme jeune.

Mode d'intervention

Deux voies sont possibles pour accéder à l'utérus :

La voie abdominale

l'intervention est réalisée grâce à une incision pratiquée au niveau de l'abdomen. L'incision peut être horizontale et localisée au niveau de la ligne supérieure du pubis afin de limiter le préjudice esthétique de la cicatrice. On désigne souvent cette intervention comme une "hystérectomie par voie haute")

Voie vaginale

L'intervention est pratiquée au travers du vagin ce qui permet d'éviter toute cicatrice extérieure. On désigne souvent cette intervention comme une "hystérectomie par voie basse").

Suites opératoires

Conséquences transitoires

Douleurs : pendant 24 à 72 heures suivant l'intervention, la patiente peut ressentir de très vives douleurs au niveau abdominal. Celles-ci sont réduites par la prise d'antalgiques.

Risques de phlébite  : comme pour la plupart des interventions chirurgicales, l'hystérectomie entraîne un risque accru de formation de caillots sanguins. Des anticoagulants sont souvent prescrits, mais la patiente doit demeurer particulièrement vigilante au cours des deux premières semaines suivant l'intervention. Consultez rapidement votre médecin en cas de douleur inexpliquée ( douleur au mollet notamment) ou d’essoufflement anormal.

Conséquences définitives

Ménopause : en cas d'hystérectomie totale, le retrait des ovaires provoque la ménaupose et entraîne ainsi tous les symptômes liés ( bouffée de chaleur notamment).

Cicatrice  : en cas d'hystérectomie par voie haute ( voie abdominale), une fine cicatrice va subsister au niveau de l'abdomen.

Les risques et les séquelles de l'hystérectomie sont généralement faibles et bien supportés par les patientes. Il n'y a notamment, pas d'effet de l'hystérectomie sur le niveau de désir et la qualité de la vie sexuelle des patientes.



rectangle gris Les informations contenues sur ce site sont données à titre purement informatif et ne peuvent remplacer une consultation médicale.
rectangle gris Conditions d'utilisation Contact © Medsource.fr